DETECTIMMOBILIER© réseau de chasseurs immobilier

Chasseur de biens Bordeaux département de la Gironde 33 Région Aquitaine

Chasseur de biens Gironde Chasseur immobilier Bordeaux votre chasseur d'appartement sur Bordeaux, Arcachon, Cap Ferret et la Gironde (33)

Toute notre équipe de consultants prendra en charge votre recherche immobilière sur Bordeaux, Arcachon, Le Cap-Ferret et l'ensemble du département de la Gironde.
En véritable partenaire immobilier, nous vous accompagnons tout au long de votre démarche d'achat, du mandat de mission jusqu'à la signature de l'acte authentique d'achat chez le notaire.

Slogan chercheur de biens GirondeDETECTIMMOBILIER® Bordeaux Gironde, votre recherche personnalisée pour un achat sur mesure.

FORMULAIRE CONTACT

Tram à Bordeaux Gironde 33 Bordeaux la nuit Dune du Pyla

10 conseils pour mieux acheter votre maison ou appartement en Gironde

Votre chercheur de biens dans la Capitale girondine et dans le département de la Gironde couvre principalement les villes suivantes :

Bordeaux et son agglomération, Arcachon, le Cap-Ferret, Bègles, Mérignac, Libourne, Margaux, Blaye, Langon, Pomerol, Saint-Emilion et toute la côte de l'océan Atlantique de la Pointe de Grave jusqu'à la Dune du Pilat.

Carte de la Gironde (33)

Pour des recherches concernant les départements voisins et limitrophes de la Gironde tel que la Charente Maritime, la Dordogne ou les Landes, vous pouvez contacter notre chasseur immobilier Charente Maritime, chercheur de biens Dordogne ou chasseur immobilier Landes

Le département de la Gironde, au sein de la région Aquitaine et du grand Sud-ouest connait une croissance démographique soutenue.
Selon le palmarès des départements de France ou il fait bon vivre, Bordeaux et le département de la Gironde arrive en tête en fonction de différents critères.
La demande y est donc très soutenue, le marché immobilier également et les prix y ont flambés. Des prix auxquels le département de la Gironde doit une piètre 76ème place pour l'immobilier.

Le bilan reste très positif malgré un contexte assez tendu

Tandis que Bordeaux profite du changement de siècle pour se refaire une beauté, multiplier les espaces verts et les réhabilitations d’envergure, les acteurs de la promotion immobilière la dotent d’un parc de logements en adéquation avec ses besoins réels. Signe du succès : en seulement six ans, Bordeaux enregistre une augmentation démographique de 7,1 %.
Si ces critères jouent sur le prix, on peut espérer une moyenne de 3500 €/m2 en intramuros, 3400 €/m2 rive gauche, 2900-3000 €/m2 rive droite et 2600 €/m2 sur les extérieurs.
Les investisseurs tablent globalement sur une rentabilité de l’ordre de 4 %. Parfois, la perspective de plus-value à la revente compense un pourcentage moindre. Ils acceptent ainsi du 3,90 % dans le centre de la Bordeaux. A contrario, ils préfèrent du 4,30 % au-delà du fleuve. Par ailleurs, les nombreuses mesures gouvernementales, dont la TVA à 5,5 %, le Pass-Foncier ou le doublement du prêt à taux 0, élargissent considérablement la manne des candidats à la propriété.
De nombreux secteurs bénéficient d'un cadre de vie de premier choix et l’arrivée du TGV en 2016 et le renforcement du réseau de tramway laissent augurer de belles perspectives.

La rive droite, un secteur diversifié

Une rive droite moins chère que la gauche.

Cenon, 23.450 âmes, participe à la création des Hauts de Garonne, une association regroupant une vingtaine de collectivités censée coordonner l’essor économique et social de la rive droite.
Traversée du nord au sud par la coulée verte, une colline escarpée recouverte de forêt, elle est reliée à la capitale de la Gironde, sise à seulement 4 km, par le tramway.
Floirac abrite 15.800 habitants, 7 zones commerciales et l’atelier industriel de l’aéronautique. Les Mondaults court sur 12 ha, accueille 170 entreprises et ne pourvoit pas moins de 500 postes.
En 2008, Sanofi-Aventis y installe une antenne de 200 salariés.
Parmi les projets, il convient d’évoquer également les quais, en cours de travaux, le nouveau pont et la salle de spectacle Grand Arena.
Toujours dans la Communauté urbaine  de Bordeaux, Lormont, 20.650 administrés, arbore une plaine alluviale, inscrite dans le prolongement direct de l’Entre-deux-Mers.
Des enseignes telles que Ricard ou Siemens s’y implantent. Le centre commercial Les 4 Pavillons voit le jour. L’économie d’Ambarès-et-Lagrave, au nord de l’agglomération, repose largement sur l’industrie.
Artigues campe une périphérie séduisante axée, a contrario, sur le tertiaire, tandis que Carbon-Blanc privilégie la qualité de vie de ses 7000 riverains et défend des objectifs de développement durable.
La communauté de communes des Portes de l’Entre-deux-Mers conserve, enfin, l’attrait des territoires peu urbanisés. Latresne, Saint-Caprais, Camblanes-et-Meynac, Quinsac, Cambes et Baurech hébergent au total 13.300 individus.
Le paysage vallonné s’épanouit entre Garonne et coteaux et jouit de l’appellation viticole des Premières Côtes de Bordeaux. La distinction nette entre la partie basse et la haute constitue le point commun de Cenon, Floirac et Lormont.
Bas-Cenon se dessine dans la continuité de Bordeaux Bastide. Les échoppes, joliment rénovées et ouvertes sur des jardinets, se négocient aux environs de 2200 €/m2, osant parfois des pointes à 2500 €/m2.
Le haut, bucolique à souhait, reçoit des arcachonnaises 1930, assez recherchées, de 1600 à 2000 €/m2 selon l’état, et des maisons de lotissement, moins prisées, de l’ordre de 1800-1900 €/m2.
Il y a encore quatre décennies, les sommets de Floirac se composaient de prairies.
Aujourd’hui, place aux lotissements de type 1980. Le bas garde une connotation ouvrière et une architecture relativement peu homogène. Tous quartiers confondus, les tarifs ne dépassent pas les 1800 €/m2.
Classé, le centre historique de Lormont possède un charme indéniable. Cependant, 90 m2 habitables coutent maximum 2000 €/m2. Au-dessus, les logements sociaux poussent à la verticale.
Malgré l’effet de mode bobo observée sur la rive droite de Bordeaux, cette dernière demeure, à bien équivalent, inférieure de 15 % à la gauche de Bordeaux.
Il s’avère toujours compliqué de trouver un équilibre entre les exigences et les budgets des acheteurs d’un côté et les prétentions des vendeurs de l’autre.
Artigues, une adresse pavillonnaire affichée 2900-3000 €/m2, bénéficie d’une image positive et d’un engouement soutenu.
Sur Ambarès, le cachet du cœur et l’esprit village ne font aucun doute. L’habitat individuel partage le territoire avec quelques résidences à caractère social.
Légèrement moins courue qu’Artigues mais comparable en terme d’offre immobilière, le très verdoyant Carbon-Blanc, à 2500 €/m2 en moyenne, renferme encore des chartreuses ou de belles girondines sur de généreuses parcelles.
La communauté de communes des Portes de l’Entre-deux-Mers se dresse à 20 km de Bordeaux. Jadis, elle recèle les élégantes villégiatures des négociants en vin.
Ensuite, elle attire les professions libérales et les cadres supérieurs en quête de belle pierre, d’espace et de tranquillité. Maintenant, la clientèle aurait tendance à se diversifier.
Latresne et Quinsac tiennent la vedette et le ticket d’entrée, requis pour un pavillon de 90 m2, flirte avec les 200.000 €.
La maison contemporaine oscille de 400.000 à 500.000 €, quand la propriété débute à 700.000 €.
Les demandes concernent surtout la gamme sous la barre des 350.000 € et, depuis le récent redémarrage, la tranche au-delà de 700.000 €.
Les commerces, les services de santé, les écoles jusqu’au collège et le ramassage pour le lycée encouragent l’usage principal au sein du site diffus et privilégié.

Le dynamisme du marché de Bordeaux

La ville où il fait bon investir n’est plus "la belle endormie" !

L’immobilier à Bordeaux affiche une santé de fer : une enquête menée en avril 2012 a classé la Capitale aquitaine en pôle position pour les investissements en 2012 devant Nantes, Toulon et mieux : devant Paris et Lyon.
Les critères de cette étude étant notamment la dynamique de l’économie locale et de la démographie, ainsi que la vie étudiante et évidemment l’évolution du marché immobilier.
Les principaux attraits de Bordeaux ayant été relevés étant la vie étudiante (classé 5ème en terme de population étudiante), les grandes évolutions urbaines récentes et les projets en cours dont la mise en place du Tram (avec le désenclavement de nombreux quartiers en périphérie), la réhabilitation des quais qui a réconcilié les bordelais avec le fleuve et de grands quartiers tels que Bacalan avec le nouveau pont levant Chaban Delmas, Euratlantique (1,5 millions de m² de logements) et enfin, la mise en place imminente de la Ligne à grande vitesse qui rapprochera Bordeaux de la capitale (2H de TGV contre plus de 3h aujourd’hui).
Enfin, et malgré un recul général du marché de l’immobilier, Bordeaux a su rester attractive : en effet les prix dans le neuf ont progressé de 7% et dans l’ancien de 8,3% pour l’année 2011.
La Capitale girondine a réussi le coup de force de passer en 10 ans de la 19ème à la 5ème place pour son prix au m² : sur l’année 2012 le prix au m² des appartements a augmenté de 7.8%.
Les quartiers qui attirent les investisseurs aujourd’hui sont notamment les "vieux quartiers" en rénovation (Saint Pierre et Saint Michel) ainsi que le quartier proche de la gare Sainte Croix. La rive droite a aussi grâce à l’arrivée du Tram perdu sa mauvaise réputation et retrouvé l’intérêt des acheteurs notamment avec ses logements neufs sur berge.
Il reste à noter que Bordeaux qui est le fer de lance de la région a entrainé les principales villes de la région aquitaine : en effet, on a noté une progression dans le même sens pour Dax, Mont de Marsan, Biarritz et Bayonne. Pour ce qui concerne le bassin d’Arcachon, les politiques des communes ont porté leurs fruits notamment à Arcachon qui a connu un embellissement ces dernières années et au Cap Ferret où l’on a souhaité mettre en valeur et préserver un site naturel exceptionnel.

Gironde : Le climat et la météoCLIMAT

Le département de la Gironde se classe en 32ème position en ce qui concerne les conditions climatiques.




Gironde dynamisme économiqueEMPLOIS STRATÉGIQUES ET MATIÈRE GRISE

Du dynamisme économique le département de la Gironde n'en manque pas et se classe 5ème au plan national.




Gironde : Santé publiqueSANTE PUBLIQUE

Bordeaux et le département de la Gironde arrive en 42ème position en ce qui concerne l'offre de soins.



Vous pouvez vous déplacer et zoomer sur la carte ci dessous, afin de mieux cibler votre secteur d'achat immobilier.

  • Chacun de nos chasseurs en immobilier connait parfaitement son secteur sur Bordeaux et la Gironde.
    Grace à la vision étendue et précise dont vous bénéficierez, votre partenaire en immobilier vous apportera sa connaissance des prix du marché immobilier à Bordeaux et dans le département de la Gironde, ainsi que des secteurs de ce département à privilégier pour votre achat immobilier.
  • La négociation fait partie intégrante de notre prestation afin d'obtenir pour vous la meilleure offre d'achat du bien immobilier sur lequel se sera porté votre choix.
    Le chasseur immobilier Bordeaux est aussi votre négociateur !
    DETECTIMMOBILIER ® recherche, sélectionne et négocie pour vous, en véritable professionnel, votre bien immobilier selon vos critères d'achat personnalisés.