DETECTIMMOBILIER© réseau de chasseurs immobilier

Investir à Toulouse Haute-Garonne 31

Chasseur appartement Toulouse

DETECTIMMOBILIER® Toulouse votre chasseur d'appartement pour investir sur Toulouse et la Haute Garonne

DETECTIMMOBILIER® Toulouse et son équipe de chasseurs d'appartement prendront en charge votre recherche d'investissement immobilier sur Toulouse, le centre ville de Toulouse et la Haute Garonne

Vous souhaitez un avis et des conseils sur votre projet d'achat immobilier ? Un simple clic sur le bouton ci dessous nous permettra d'étudier votre projet sans engagement et vous conseiller sur les meilleures options pour l'achat de votre bien.

ETUDE PERSONNALISÉE GRATUITE

Immobilier investisseur ToulouseImmobilier Toulouse Haute GaronneInvestissement immobilier Toulouse proche Canal du midi

10 conseils pour mieux investir dans l'immobilier à Toulouse

Toulouse 8000 logements par anToulouse : 8.000 logements par an

Pour assurer son développement, le Grand Toulouse prévoit la construction de 7.000 à 8.000 logements par an d'ici 2030.
Ces nouveaux logements doivent permettre selon les responsables de satisfaire les besoins de logements des nouveaux arrivants et des Toulousains.
Cette politique urbaine s'appuiera notamment sur le développement de zones d'aménagement concerté (Zac) à l'image de la Zac Andromède.
Située sur les communes de Beauzelle et Blagnac, cette dernière doit accueillir sur près de 210 ha des logements (3.900 sont programmés), mais également des commerces, sans oublier des équipements publics.
La Zac Balma-Gramont, à l'est de Toulouse, accueillera 1.300 logements.

L'immobilier à Toulouse par quartiers

Les Carmes et Saint-Etienne, situés dans l'hyper-centre de Toulouse, figurent parmi les quartiers de Toulouse les plus recherchés. Les prix des appartements atteignent entre 2.900 et 3.900 € le m².
Plus excentrés mais recherchés par les acquéreurs : la Côte-Pavée qui abrite des maisons agrémentées de petits jardins et le secteur Guilhemery.
Le prix des appartements ? Comptez entre 1.800 et 3.500 € le m².

Le quartier Saint-Michel, typique de l'architecture de Toulouse avec ses briques rouges, est prisé depuis l'arrivée du métro.
Comptez entre 1.800 et 2.900 € le m² pour devenir propriétaire dans ce secteur qui bénéficie d'une offre commerciale intéressante.

Les Minimes qui connaissent une véritable métamorphose au gré des constructions d'immeubles et la desserte du métro affichent des prix très attractifs. Ces derniers sont compris entre 1.500 et 2.700 € le m².

Le marché étudiant à Toulouse : un segment porteur

L’université de Toulouse voit le jour au sein de la Ville Rose en 1229. Aujourd’hui, sur les 459.450 habitants recensés, la capitale du 31 reçoit près de 97.000 inscrits en fac.
Le tiers de la population a entre 15 et 29 ans. La localité ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, bien décidée à figurer prochainement parmi les cinquante premières mondiales.

Le magazine L’Etudiant publie une enquête plaçant la Cité des Violettes en tête de liste des places françaises où il fait bon étudier.
Aerospace, installé sur le site de Montaudran, serait même pressenti pour devenir le plus grand campus européen axé sur l’aéronautique, l’espace et les systèmes embarqués.
Le droit et les sciences politiques et économiques possèdent leur antre à deux pas seulement de la Garonne, des allées de Brienne et du Capitole, soit en plein centre-ville.
Pour les lettres, les langues étrangères, la sociologie, l’histoire et la géographie, direction le Mirail. Sciences et médecine s’expriment pleinement à Paul-Sabatier, une fac en liaison étroite avec les CHU de Rangueil et de Purpan.
Quant à l’Institut National Polytechnique, il regroupe l’ENSAT, l’ENSEEIHT, l’ENSIGC, l’ENSCT et l’INSA. Non contente de se limiter à ses filières universitaires, Toulouse accueille aussi un large panel de grandes écoles, dont Les Beaux-arts, archi, météo, véto, le Conservatoire ou la très dynamique « Sup de Co ».

Toulouse, préfecture de Haute-Garonne est la troisième collectivité étudiante de France derrière Paris et Lyon. Près d’une personne sur quatre possède une carte.
Et cette clientèle constitue une manne importante pour les agents immobiliers. Outre le potentiel locatif, elle justifie l’engouement des investisseurs pour l’adresse
Ces investisseurs ont à choisir entre le rendement immédiat ou la valorisation patrimoniale à terme. Le centre propose un excellent compromis. Les intéressés dépensent là de 65.000 € - la somme requise pour 18-20 m2 à rénover, en rez-de-chaussée ou en étage élevé sans ascenseur - à 150.000 € - un montant correspondant à 30 m2 en parfait état, rue des Lois, de La Pomme, du Taur ou place Saint-Georges. Le premier rapporte 350-380 €/mois hors charge, le second, 600-700 €. Plafonnée à 5 % avant la crise, la rentabilité peut atteindre, aujourd’hui, 6 % bruts, lorsqu’elle avoisine 7-10 % au Mirail pour un prix d’achat compris entre 1800 et 2300 €/m2. Dans le quartier populaire, il convient de privilégier l’environnement immédiat des bâtiments universitaires.
Parmi ces acquéreurs particuliers, les parents désireux de loger leur progéniture représentent, généralement, 20-30 %. Sur Paul-Sabatier, le seul endroit des trois susceptible d’abriter des programmes neufs, ils sont majoritaires.
Ils paient, selon l’âge du bien, entre 2500 et 2800 €/m2 pour un retour de 7-8 %. Les appartements suscitent l’intérêt des ressortissants du Sud-ouest, entre 35 et 50 ans, profitant des taux d’intérêt bas pour se constituer un patrimoine rémunérateur au moment de la retraite, tandis que les immeubles à pourvoir en intégralité attirent la convoitise de tout le pays.

Toulouse s’avère, sans aucun doute, le placement le plus sûr de la région, avec, peut-être, une légère concurrence de Bordeaux, une cité plus accessible mais aussi moins étudiante.
En choisissant le cœur historique de Toulouse, l’acheteur ne prend aucun risque. Ici, la demande l’emporte structurellement sur l’offre. Au cours des 18 mois passés, les tarifs n’ont quasiment pas bougé. Les produits se vendent vite et bien.
La surface réduite, le petit prix et la proximité des commodités sont les critères récurrents. Le 20 m2, commercialisé 80.000 € et loué 380-420 € mensuels, a le vent en poupe. La crise financière conforte ce marché.
Lors de la débâcle sur le front boursier, beaucoup d’épargnants retirent, en effet, leurs deniers des banques, préférant la sécurité de la pierre. La moitié des clients cherche désormais le placement de bon père de famille.
Le décalage entre vendeurs et acheteurs est moindre. Sans être professionnelles, les deux parties connaissent les coûts et les rouages. La forte mobilité et la détérioration sont les risques inhérents, souvent garantis par des assurances.
En revanche, il y a moins d’impayés que sur le secteur normal, grâce à la caution des parents et au concours de la CAF.

Si ces deux références bénéficient d’atouts intrinsèques, elles ne correspondent pas véritablement à la demande
Les parents ne veulent pas dépasser en remboursement mensuel le cout de la location, donc 100.000 €. A titre d’information, le T1 vaut 380 €/mois, le T1 bis, 450 €, et le T2, 500 ���.
La collocation fonctionne bien : dans un trois-pièces de 60 m2, à 700 €, l’étudiant partage loyer et frais. Pour une mise identique, il jouit d’un espace vital plus conséquent qu’au sein d’un studio.
Seulement, à Toulouse,  les propriétaires de T3 ne sont pas férus de cette clientèle, volatile et bruyante. Quoi qu’il en soit, les investisseurs auraient tout à gagner à choisir les résidences situées sur les lignes de métro.

Package investisseur à Toulouse

Pour les investisseurs, voici les prestations proposées par DETECTIMMOBILIER ® Chasseur immobilier Toulouse:

  • Recherche du ou des biens selon des critères de rendement, de facilité locative et éventuellement de défiscalisation (loi Scellier ou Pinel notamment)
  • Etude et sélection des dossiers de candidature et soumission au client
    investisseur pour accord
  • Rédaction du bail
  • Mise en place de la GRL et domiciliation bancaire du versement des loyers
  • Si besoin, étude de financement avec notre partenaire courtier, très
    performant en matière de prêt immobilier.