DETECTIMMOBILIER© réseau de chasseurs immobilier

Chasseur immobilier Cévennes Région Languedoc Roussillon

Chasseur immobilier Cévennes Thierry Lenoble

DETECTIMMOBILIER® Cévennes : Votre chasseur immobilier sur les Cévennes méridionales et le Haut Languedoc

Thierry Lenoble et son équipe de chasseurs immobilier prendront en charge votre recherche immobilière sur les Cévennes gardoises, la Vallée de l'Hérault et le Haut Languedoc

FORMULAIRE CONTACT

DETECTIMMOBILIER® chasseur immobilier CévennesS’installer aux portes des Cévennes

Les Cévennes forment une chaine montagneuse faisant partie du Massif central, à cheval sur les départements français de la Lozère et du Gard, prolongeant au sud les monts du Vivarais situés en Ardèche et en Haute-Loire, et au nord les monts de Lacaune et de l'Espinouse situés en partie dans le département du Tarn et de l'Hérault.
La dénomination inclut également une partie de la plaine méridionale aux contreforts sud-est et notamment le bassin alésien.

Ganges CévennesQu’elles s’appellent Ganges, Sauve, Saint-Hippolyte-Du-Fort, Quissac, Anduze ou Saint-Jean-Du-Gard, les communes situées dans l'Hérault ou le Gard au pied des premiers contreforts des Cévennes séduisent une clientèle locale, nationale, voire internationale.
Gros plan sur un secteur vallonné et vert…
Ganges, qui possède une clinique, des commerces en nombre suffisant et des collèges public et privé, abrite près de 4000 habitants au confluent de l’Hérault et du Rieutord, à 45 km au nord de Montpellier.
La communauté de communes de la vallée de l’Hérault, 32.000 habitants, sise aux portes de Montpellier et au croisement de l’A75 et de l’A750, rassemble 28 villages. Entre 1990 et 2005, la population augmente de 39 %, signe que ce compromis entre ville et campagne remporte un franc succès. Montarnaud, entouré de garrigues et de vignes, en est la parfaite illustration. Crèche, écoles, espace multimédia, bibliothèque et collège répondent aux attentes des riverains.
Ganges et les Cévennes drainent un mélange équitable de résidents principaux et secondaires, la première suscitant, toutefois, davantage d’installations à l’année.
St-Guilhem le DésertSt Guilhem le Désert, qui compte parmi les plus beaux villages de France, est situé à 30 km de Ganges et fait partie de la moyenne vallée de l'Hérault au pied des Cévennes.
Ce village est un lieu incontournable du Languedoc et c'est un délice de se promener dans ses petites ruelles ombragées, de flâner sur la Place de la Liberté ensoleillée.
St-Guilhem-le-Désert est également situé sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.
Montarnaud s’anime au bout de la vallée de l’Hérault. 15 minutes suffisent pour rejoindre Montpellier. L’adresse campe un intermédiaire entre Ganges et la préfecture du 34, recherché par les actifs de la région et les jeunes retraités d’Ile-de-France, une population encline au paiement comptant dans des budgets compris entre 400.000 et 500.000 €.
Sauve, antique et curieuse cité, écrivait Jean Germain à propos de la bourgade sise entre le massif de Coutach et le fleuve Vidourle, immédiatement identifiable à son pont du XIIe siècle, la tour de Môle, l’abbaye, les vestiges des remparts et les portes fortifiées. Jusqu’au XIXe, Saint-Hippolyte-Du-Fort vit de la sériciculture.
Outre les 3650 riverains, elle héberge, aujourd’hui, l’un des plus grands temples du pays, de style néoclassique, et un legs architectural de toute beauté, dont des fontaines et des façades multiséculaires. Du côté d’Anduze, le berceau du protestantisme cévenole aux XVIe et XVIIe siècles, le Mont Aigoual veille sur les plaines plantées de vigne et les parterres recouverts de garrigue.

Rivière des Cévennes
Un environnement très nature et de qualité proche de Ganges dans les Cévennes

Non loin de la Bambouseraie de Prafrance, repos et sport de pleine nature figurent au programme.
Le tourisme est, désormais, l’une des principales activités, avec la fonderie de zinc et la poterie.
On constate une répartition parfaitement équitable entre les acquéreurs du principal et les résidents occasionnels, en tout cas dans les localités de Ganges, Sauve et Saint-Hippolyte. Laroque Cévennes
Les primo-accédant, en poste sur Montpellier ou Nîmes, visent le foncier viabilisé à 85 €/m2, frais de notaire inclus.
Les retraités paient, généralement, comptant 280-300.000 € des villas de bonne facture de 130-150 m2 sur des parcelles hors lotissement de 1000 m2 minimum avec piscine et sans nuisance sonore.
Les autochtones profitent, ensuite, pour s’agrandir tout en demeurant sur place, de la plus-value générée par la cession d’une construction récente ou d’une maison de village acquise et rénovée il y a quelques années.
Montpellier, la capitale du 34, Marseille, Paris et le Nord constituent d’excellents pourvoyeurs de populations.
Ces vacanciers, décidés à s’offrir un bien dans la région de 60.000 à 1 M €, apprécient la balade pédestre et équestre, la baignade en rivière, l’accrobranche, voire le ski au sein de la très accessible station de Prat Peyrot, à 40 mn de voiture de Ganges.
Ils plébiscitent la vieille pierre, surtout si elle s’accompagne d’un extérieur. Quelques-uns sont prêts à engager de 500.000 à 700.000 € dans une propriété de standing.
Dernièrement, un Lyonnais amoureux du coin s’offrent deux corps de bâtiment, soit 360 m2 au total, sur un terrain de 3 ha, moyennant 550.000 €. Si l’activité bat son plein vers Saint-Hippolyte, Ganges, moins encline aux baisses de prix, rencontrent des difficultés d’écoulement.
Les deux immenses rochers d’Anduze introduisent la ville de Saint-Jean-du-Gard et matérialisent l’entrée des Cévennes.
La majorité des acquéreurs, Belges, Parisiens, ressortissant du nord de l’Hexagone ou Suisses, cible, ici, le bien de villégiature, une denrée démarrant sur le segment individuel à 160.000 €.
Tous travaillent dans une grande ville et espèrent s’installer au moment de la retraite dans cet éden vallonné et verdoyant, à 1h00 de route de la Méditerranée et 40 mn de la préfecture gardoise desservie par le TGV.
Avec ses marchés et son calendrier de manifestations riche et varié, Anduze vit à l’année.
Récemment, un mas de 290 m2 rénové sur Thoiras, obtenu par un Parisien contre 600.000 €, et une villa de 115 m2 sur une parcelle de 3000 m2 agrémentée d’une piscine et d’un pool-house à 280.000 €, une somme déboursée par un Belge désireux de quitter le Plat Pays pour le soleil et la douceur de vie du sud de la France.
Depuis janvier 2010, les visites se concrétisent à nouveau dans ce secteur relativement coté, dont la réputation dépasse les frontières du département. Il en va de même sur Quissac, la destination de report par excellence des trentenaires montpelliérains ou nîmois prêts à engager 200.000 € dans une villa fonctionnelle pas trop éloignée des pôles urbains.

Si votre recherche porte sur d'autres secteurs de l'Hérault que les Cévennes, vous pouvez consulter nos chasseurs de biens Béziers, chasseur d'appartement Montpellier, chasseur de biens Sète, chasseur immobilier Pézenas, chasseur d'appartements Agde, chasseur de biens Lodève, chercheur de biens Littoral Hérault ou consulter l'un de nos chasseurs immobilier Languedoc Roussillon